uc
 
essaie

Partagez | 
 

 Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MEMBRE Future reine de Camelot

Missives : 19
Date d'inscription : 04/04/2015



In a time of magic
Mes relations:
Mon histoire:


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Sam 4 Avr - 1:37

Guenièvre Carmélide

" You are going to be the man I've seen inside you, Arthur. "

Il était une fois ...

Bonjour ! Je m'appelle Guenièvre Carmélide, mais pour beaucoup, je suis Gwen. J'ai récemment fêté mes 22 ans. Je ne suis qu'une femme du peuple, ne t'attends donc pas à de quelconques prouesses en découvrant ma vie. Je ne suis qu'une femme de chambre au service de Morgane, la pupille du roi Uther. En qualité de femme de chambre, je sais faire plusieurs choses, comme la couture... Ces divers talents sont souvent utiles pour ma maîtresse mais aussi pour mes amis. Concernant ma vie amoureuse, bien que cela ne te regarde pas, sache que je suis célibataire, mais que mon cœur est toutefois pris. Je ne te dirai pas par qui, cela ne regarde que moi, je me contenterai de te dire qu'il me faut me faire une raison, je ne pourrai jamais être avec l'homme que j'aime.

Anecdotes :

Elle aurait dû devenir couturière, mais elle fut engagée au service de Morgane, par le biais de l'ancienne femme de chambre qui était alors attirée à la pupille du Roi. Ce fut même cette vieille femme qui la forma, l'amenant avec elle plusieurs jours durant, avant de devoir quitter son emploi, afin de s'occuper de son époux, mourant. Cette vieille dame était une amie de longue date à la famille Carmélide, elle a ainsi voulu les aider, en mémoire à Maëlle, la mère de Gwen, dont elle était très proche, et ce, jusqu'à la mort de celle-ci. En tant que fille de forgeron, Gwen s'y connait en armes et en armures. Elle connait tous leurs noms, en quelles circonstances il est préférable d'avoir telle arme plutôt que telle autre, mais est aussi en mesure d'équiper intégralement un chevalier en cas de besoin. Cela fut d'ailleurs fort utile pour Merlin, quelques semaines après son arrivée à Camelot. Dans un même registre, elle sait entretenir les armes et armures en tout genre. Ayant perdue sa mère très jeune, elle a été amenée à s'ériger en véritable femme d'intérieur, afin que son père puisse travailler en toute quiétude : Tom savait sa maison entre de bonnes mains, et que son fils Elyan avait quelqu'un pour veiller sur lui. Quand elle était toute petite, lorsque sa mère était encore en vie, elle accompagnait souvent celle-ci à son travail, dans la demeure où a vu le jour Sire Leon, car elle y était servante. De ce fait, Gwen connait Leon depuis son plus jeune âge, ils ont presque grandi ensemble, et ont tissés de très forts liens d'amitié, qui ne se sont jamais étiolés avec le temps. C'est son père qui lui a appris à monter à cheval. L'apprentissage fut assez long, car il ne se faisait que lorsque Tom avait du temps libre et n'était pas trop éreinté par son travail. Toutefois, cela fait partie des meilleurs souvenirs d'enfance de Gwen, car c'était les rares instants où elle avait son père pour elle seule. C'est sa mère qui lui a appris à coudre, cela est logique. Néanmoins, Gwen était une pitoyable élève, à vrai dire, elle ne s'est améliorée qu'après la mort de sa mère. Elle n'avait guère le choix, elle était la seule en mesure de repriser les vêtements de sa famille. Il y a quelques années de cela, elle n'appréciait guère Arthur, le trouvant trop hautain et prétentieux. Cela a peu à peu changé après l'arrivée de Merlin à Camelot. Son regard a réellement commencé à changer sur lui lorsqu'il a adressé un discours encourageant aux habitants d'Ealdor, juste avant qu'ils ne doivent se battre pour sauver leur village. Cependant, il a fallu qu'ils traversent encore bien des épreuves avant qu'elle n'en tombe amoureuse, pour son plus grand malheur, car elle sait que leur histoire est impossible... Elle a eut un coup de cœur pour Merlin dont elle a pris conscience quelques semaines après son arrivée, mais elle a finit par réaliser qu'elle tenait plus à lui en tant que très bon ami qu'autre chose. Dans son enfance, comme il lui arrivait d'avoir dans ses camarades de jeux quelques garçons, elle était amenée à faire la course ou autres activités que les garçons apprécient. C'est lors d'une de ses courses qu'elle a héritée d'une cicatrice sous l'os du genou droit, en tombant violemment, avec à proximité des cailloux fortement tranchants. Ce jour-là, elle a réussi à retenir ses larmes, ce qui lui a d'ailleurs valu l'admiration de ses compères. Elle sait qu'elle devrait se faire une raison et oublier Arthur, elle tente d'ailleurs de le faire, d'étouffer ses sentiments pour lui, mais elle ne peut s'empêcher de voir ses pensées s'égarer de temps à autre du côté du prince. Malgré cela, elle ne se fait pas d'illusions et n'ose pas s'imaginer une seule seconde qu'elle pourra vivre à ses côtés. Du moins, pas sans que les règles en vigueur à Camelot concernant le mariage d'un prince ne soient revus. C'est pour cela que, parfois, elle espère qu'Arthur amène ce changement, sans pour autant souhaiter la mort d'Uther. Elle n’apprécie guère le roi, mais ne souhaite pas sa mort pour autant. En bref, elle se sent coupable de cela, car le jour où Arthur pourra vraiment diriger le royaume comme il l'entend, son père sera mort, ou plus en mesure d'être à la tête de Camelot... A cause de celui, il lui est fortement douloureux d'imaginer qu'une princesse puisse un jour réussir à obtenir la main d'Arthur. Mais elle préfère ne pas y penser, et sait que si la situation se présente, elle saura trouver en elle la force nécessaire de ne pas s'effondrer en larmes. La jeune femme sait se battre. Certes, elle n'est pas une fine lame, mais elle se débrouille pas mal. Quand elle était enfant, elle collectionnait les cailloux, bien blancs, bien ronds, et bien lisses. Elle était fière de sa collection, qui bénéficiait de l'aide de sa mère pour l'accroître. Le jour de la mort de celle-ci, sous le coup de la colère, elle regroupa ses pierres et les jeta dans la rivière, maudissant les cieux de lui avoir enlever sa mère. Geste qu'elle a fortement regretté par la suite, mais c'était trop tard ! Sa mère est morte dans ses bras. Cette image reste donc à jamais gravée dans l'esprit de Gwen, qui entend parfois encore le dernier râle de sa mère....

Un charme ésotrique

Gwen est une jeune femme vraiment simple, mais loin d'être bête cependant. Ca n'est en effet pas parce qu'elle n'est en fait qu'une simple servante et qu'elle n'a reçue qu'une éducation "rudimentaire" qu'elle est stupide pour autant ! La jeune femme est très observatrice, aussi a-t-elle rapidement palier ses manques de connaissances, du moins, pour ce qui est des choses de la vie courante, n'allez donc pas lui parler de sciences ou autres !

Elle est très douce avec les autres, et plus particulièrement envers ceux qu'elle aime. Elle peut d'ailleurs se montrer attentionnée envers des personnes qu'elle n'apprécie pas, juste pour faire plaisir, par ricochet, à quelqu'un qu'elle affectionne particulièrement. Néanmoins, elle peut montrer un tout autre visage si quiconque tente de faire quoi que ce soit contre un être cher à son cœur. Elle n'est certes pas très dangereuse, mais, comme cela a été dit auparavant, elle est intelligente et rusée, aussi est-elle en mesure de tout mettre en œuvre pour défendre et aider les siens. A ce sujet, elle est très courageuse, et a déjà mis à maintes reprises sa vie en danger pour venir en aide à son entourage, ou même pour essayer de se sortir d'une mauvaise passe.

Très maternelle, elle n'hésite pas à couver son entourage, se montrant très attentionnée et attentive. Elle aime aussi à offrir une oreille attentive à son entourage, tâchant au mieux de les conseiller si elle le peut. Et si cela n'est pas possible, elle se dit qu'au moins, ils ont pu se confier, et que ça a pu les soulager. Pour les gens qu'elle aime, elle est vraiment prête à tout, même si pour les aider, elle met sa vie en jeu ou contourne certaines lois de Camelot. La jeune femme sait venir en aide aux siens, mais sait également admettre qu'elle a besoin d'un coup de main.

Foncièrement sincère, elle déteste mentir aux gens, mais le fait lorsqu'elle est obligée : si sa vie, ou celles de ses proches, est en jeu, par exemple. Toutefois, elle n'aime pas faire cela pour autant !

L'une des choses que l'on remarque en premier à son sujet est aussi le fait qu'elle est très chaleureuse et souriante, et ce, envers quiconque. Elle est également déterminée : lorsqu'elle a pris une décision, rien ni personne ne peut la faire changer d'avis.

Adroite et habile, elle sait manier une épée, même si elle n'est parmi les plus douées, elle s'y connaît et sait donc se défendre ! On peut aussi avoir confiance en elle, c'est quelqu'un de fidèle et de loyal, aussi bien en amour qu'en amitié. On ne doit pas non plus oublier qu'elle est travailleuse, et ne rechigne jamais à mettre la main à la pâte.

Sa loyauté envers son royaume est sans faille. Elle aime Camelot plus que tout, même lorsqu'elle n'apprécie pas les actions du roi Uther. Cette loyauté et cette affection n'ont pas bougé d'un pouce, même lorsqu'elle a failli mourir, accusée de sorcellerie, ou lorsque son père fut victime d'Uther et de son mépris pour la magie. Cependant, sa réelle loyauté va à Arthur, en qui elle sent un futur grand roi.

Il ne faut pas oublier qu'elle peut être jalouse, après tout, elle n'a guère appréciée de voir Merlin intéressé par la servante Kara (en réalité Nimue). Cependant, cela n'est sans commune mesure avec ce qu'elle ressent lorsqu'elle voit de jolies nobles graviter autour d'Arthur. En dépit de sa jalousie, et de la peine qu'elle peut ressentir, elle sait qu'elle est incapable de quitter Camelot et Arthur. Car c'est son royaume, qu'elle aime Arthur, veut le voir heureux, et, par dessus-tout, elle désire le voir devenir le roi qu'elle pressent.

Assez timide, et ayant peu confiance en elle, elle n'est pas du genre à tout mettre en œuvre pour qu'on la remarque, et est encore moins du genre à se faire belle pour attirer les regards sur elle. Toutefois, elle sait dépasser sa timidité naturelle pour exprimer le fond de sa pensée, lorsqu'il s'agit de défendre l'un de ses idéaux. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense réellement à Arthur, en y mettant certes les formes de politesses en vigueur lorsque l'on s'adresse à un prince, mais elle n'a pas peur de lui dire qu'il agit n'importe comment. Comme lorsqu'il faisait la fine bouche à Ealdor, concernant la nourriture d'Hunith. La jeune femme s'estime très quelconque, et, de ce fait, est toujours stupéfaite lorsqu'un homme s'intéresse à elle, même si elle a encore plus de mal à réaliser qu'elle puisse réellement plaire à Arthur, lui qui peut avoir toutes les femmes qu'il souhaite.
De l'autre côté...

Salut salut ! Comme je n'aime guère mon prénom, je vais me contenter de vous donner mon pseudo, qui est Cacahuète. J'ai 28 ans depuis peu, et je suis fan de la légende arthurienne depuis toujours, et également de la série Merlin, d'où le fait que ce forum m'ait plu dès que j'en ai entendu parler Razz D'ailleurs, j'ai découvert ce rpg sur un forum d'entraide que l'on connait tous Razz
Et voici le code : Validé par Charlie ^^

Interview avec un dragon

Non, je vous rassure, je ne suis pas ce cher Kilgharrah mais on dit parfois de moi que j'ai un caractère de dragon ! Bon, commençons si vous voulez bien ...

♕ Vous êtes originaires de quelle cité ? Je viens de la jolie ville de Camelot.

♕ Que pensez-vous de la magie et de la loi l’interdisant ? Je ne sais pas vraiment. J'ai conscience que la magie peut être dangereuse, j'ai vu ce qu'elle pouvait faire, entre de mauvaises mains, détenues par des êtres dotés de mauvaises intentions. Cependant, elle peut aussi être bénéfiques, si on souhaite faire le bien. De ce fait, je pense que... C'est comme tout, cela dépend de qui a le pouvoir, qu'il s'agisse d'un pouvoir magique, d'un pouvoir politique, d'un pouvoir militaire, ou autre. Je dirai donc que cette loi... A ses bons côtés, car elle nous protège de gens malintentionnés, mais elle a aussi ses mauvais côtés, car la magie peut être utile si l'on s'en sert à bon escient, et cette interdiction a rendu bien des gens amers, en faisant des adversaires farouches de Camelot...

♕ Il s'est passé un étrange évènement dans le royaume de Camelot comme l'apparition d'une mystérieuse cité venant, paraît-il, du futur. Comment voyez-vous ces habitants d'une autre époque (ou de Camelot)? Là aussi, je suis assez mitigée. D'un côté, je suis assez effrayée, car nous n'avons pas les mêmes us et coutumes, du fait des siècles qui nous séparent. Cela peut donc engendrer des problèmes de cohabitation, si la situation perdure trop longtemps. De surcroît... N'est-ce pas dangereux d'avoir deux époques diverses qui cohabitent de la sorte ? N'est-ce pas risqué qu'ils nous parlent d'événements qui, pour nous, n'ont pas eu lieu, mais qu'eux peuvent connaître si cela a pu traverser le temps ? Cela ne peut-il pas changer les choses ? Bien entendu, ça n'est que des interrogations, je ne suis sûre de rien... Mais, pour en revenir à la question... Je dois avouer que, justement, ces individus m'intriguent. Ils ont beaucoup à nous apprendre, et j'ose espérer que la réciproque est vraie. Toutefois... Leurs accoutrements sont fortement étranges, et leur façon de parler est pour le moins... déroutante...

♕ Ferez-vous allégeance à qui et pour quelle raison ? La question ne se pose même pas, je trouve. Mon allégeance va à Camelot, car c'est la cité qui m'a vue grandir. Je suis fidèle à la famille Pendragon, car c'est nos souverains. Néanmoins, ma loyauté réelle se dirige vers Arthur, car je sens et sait qu'il fera un excellent roi pour notre cité.

♕ Est-ce que cela vous plairez de vivre dans une autre époque ? Non. Et pour rien au monde. Car c'est à mon époque que vivent les gens qui comptent le plus à mes yeux. Et je connais cette époque, j'y ai tous mes repères. Je ne saurai que faire si je me retrouvais en un autre temps...


Je vous remercie de m'avoir accordé un peu de votre temps !  


design by Sybline


Dernière édition par Guenièvre Carmélide le Mer 8 Avr - 12:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE Future reine de Camelot

Missives : 19
Date d'inscription : 04/04/2015



In a time of magic
Mes relations:
Mon histoire:


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Sam 4 Avr - 1:40

Once upon a time ...




Laissez-moi vous narrer la réelle histoire de Guenièvre, bien loin de l'image romancée que l'on a de ce personnage. Oubliez donc le fait qu'elle soit une noble, qui ait séduit l'orphelin Arthur l'héritier du trône, et qui a engendré la chute de Camelot en trahissant son royal époux avec celui qui était l'un de ses meilleurs chevaliers. Non, la réalité est toute autre....

Pour commencer, Guenièvre n'est pas une noble, loin de là même. Elle n'est qu'une fille de forgeron et de femme de chambre. De surcroît, Guenièvre, plus couramment appelée Gwen, est métisse, et non une jolie princesse à la peau d'une blancheur sans faille, et à la crinière aussi blonde que les blés. Elle est donc née dans une famille tout à fait banale, avec ses deux parents qui travaillaient d’arrache-pied afin que leurs enfants aient toujours de quoi manger, un toit ainsi que des vêtements. Eloignez donc de vous cette image de la princesse qui ne sait rien faire d'utile de ses dix doigts car elle a toujours besoin d'une femme de chambre, et mettez-vous bien en tête que Gwen a toujours mis la main à la pâte pour aider à faire tourner la maison (ou la faire tourner à la mort de sa mère), et que, de prime, Gwen est la femme de chambre....

En dépit de sa naissance somme toute modeste, Gwen a eut une enfance heureuse. Certes, elle ne voyait pas aussi souvent qu'elle le souhaitait son père, Tom, l'un des forgerons de Camelot, ou encore Enya, sa mère et femme de chambre d'une famille de noble, mais elle était heureuse. Elle savourait chaque instant passés à leur compagnie, aussi bien lorsqu'ils étaient en pleine forme pour jouer avec elle et son frère Elyan, que lorsqu'ils avaient tout juste la force d'embrasser leurs enfants avant d'aller se coucher, éreintés par une longue journée de travail. Jamais Guenièvre n'a donc été gâtée plus que nécessaire par ses parents, mais elle n'en a jamais souffert. Elle était entourée de ses parents et de son frère, et au fond, ils n'avaient peut-être pas de richesses financières, mais avait la richesse du cœur, et c'était tout ce qui comptait.

Gwen a passé beaucoup de temps, avant la mort de sa mère, a aidé celle-ci a gérer la maisonnée, ou à l'observer alors qu'elle travaillait, et parfois même à aider ses parents lorsqu'ils filaient un coup de main à un voisin dans le besoin. Elle n'a pas eut une enfance insouciante, mais elle n'en avait cure, elle apprenait la vie avec les siens, et met toujours en application ce que ses parents lui ont alors enseignés. Elle et son frère étaient heureux ainsi, se contentant des rires qui résonnaient entre ces murs, et de l'amour qui régnait dans leur famille. En fait, tout allait pour le mieux dans la petite masure, jusqu'à ce que Guenièvre entre dans sa 9ème année. Enya tomba grièvement malade. Gwen s'en souviendra toujours, elle était en sa présence lorsque celle-ci tomba dans les pommes, alors qu'elle œuvrait dans la demeure de la famille de Sire Leon. C'est d'ailleurs le père de celui-ci qui a fait appel à Gaïus, et qui a aidé le médecin à ramener la femme chez elle. En dépit des efforts du médecin, et de l'aide que tentaient de lui apporter les membres de la famille de Gwen, ainsi que toutes les personnes qui les appréciant, Gaïus ne parvint à sauver Enya. Son agonie dura de longs jours, qui parurent des mois, des années même, pour notre jeune amie. Elle s'occupait de son mieux de sa mère mourante, et gérait en même temps l'intérieur de la petite maison familiale, seule. Elle s'était mise en tête que faire cela soulagerait sa mère, qui aurait alors l'esprit plus tranquille pour guérir.

Enya périt près d'un mois et demi plus tard, changeant sans doute à jamais Guenièvre, l'amenant à grandir encore plus rapidement que son enfance relativement difficile l'avait déjà fait. Il faut dire que Gwen a vu sa mère mourir sous ses yeux, elles étaient alors seule à la maison, Tom travaillait et avait amené Elyan avec lui, afin de le former... Elle se souviendra à jamais du jour de la mort de sa mère, car ce drame hante encore régulièrement ses nuits. Cela l'a fait devenir bien plus adulte que les personnes de son âge, et plus maternelle, aussi. Le bien-être de sa famille reposait à présent sur ses frêles épaules, après tout.

Les années passèrent, Guenièvre fut rapidement contrainte de se trouver également un travail. Une de ses voisines l'aida à devenir une bonne couturière, et il fut donc naturel que Gwen se destine à en faire son métier. Elle ne pouvait rêver de mieux, après tout. Cependant, la chance lui sourit : une amie de la famille parvint à lui trouver une place dans le château de Camelot, en tant que femme de chambre de la pupille du roi Uther : Lady Morgane. Au fil des mois passées dans le château, Guenièvre a apprit à connaître et a apprécier Morgane. Toutefois, si elle est parvenu à éprouver de l'estime et du respect pour la pupille du roi, il a fallut beaucoup plus de temps pour qu'il en aille de même à l'encontre du prince Arthur. Celui-ci était en effet bien trop prétentieux et moqueur pour que Guenièvre parvienne à l'apprécier. Il a fallut attendre qu'un nouveau serviteur n'apparaisse aux côtés du prince pour que celui-ci change, lentement. Et ce serviteur, Merlin, devint un ami précieux de Guenièvre.

Guenièvre traversa bons nombres d'épreuves. Elyan quitta Camelot pour monter sa propre forge, mais cessa de donner des nouvelles à sa famille. Guenièvre ayant trop à faire pour s'en soucier relégua cela dans un coin de son esprit : il faut dire qu'entre son travail auprès de Morgane, et les problèmes que connaissaient parfois son père, elle n'avait pas vraiment de répit. Et parmi ces problèmes, l'un d'eux s'avéra sérieux : Tom fut accusé de complicité avec des sorciers, et tort, et le jugement prononcé par Uther fut sans appel... Guenièvre se retrouva donc orpheline, en venant à mépriser Uther, et à espérer qu'un jour, Arthur lui succède, et devienne un meilleur roi que lui.

Les mois défilèrent, ponctués de rebondissements. Guenièvre frôla à quelques reprises la mort, mais s'en sortit toujours, grâce à l'aide de Merlin, Arthur, ou Morgane, même si, parfois, elle mettait sa vie en jeu pour sauver l'un de ses amis. Au fil du temps, ses sentiments envers Arthur ont commencés lentement à évoluer... C'est d'ailleurs parce qu'elle en a pris conscience qu'elle a tâchée de se montrer raisonnable, et de jeter son dévolu sur quelqu'un qui lui était plus accessible : Lancelot, un aspirant chevalier. Mais le beau brun ne parvint nullement à remplacer Arthur dans le cour de la jolie servante, et décida de s'éclipser.

Au fil du temps, Guenièvre n'a eut de cesse de prouver sa loyauté envers le royaume, mais surtout envers Arthur, qu'elle a finit par voir, avec le temps, comme un futur roi capable d'unifier le royaume, et de se montrer meilleur roi que son père. Guenièvre se retrouva rapidement aux côtés d'Arthur, lors de la plupart des événements importants de la vie du futur souverain. Il faut dire que celui-ci partage également ses sentiments, bien que tous deux aient conscience que leur histoire sera loin d'être facile.

Et il y a peu, Gwen eut la surprise de voir une étrange ville auprès de Camelot. Elle en fut fortement surprise, et également un peu effrayée, se demandant ce que tout cela signifiait. Néanmoins, elle s'estime en sécurité, car Uther, quoi que l'on pense de lui, fera tout pour sauver son peuple. Et, par dessus-tout, elle sait qu'Arthur fera lui aussi de son mieux pour éviter que la situation ne dérive trop. A vrai dire, elle est même un peu curieuse de voir la suite des événements...


design by Sybline


Dernière édition par Guenièvre Carmélide le Mer 8 Avr - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE Jeune fille rêveuse

Missives : 60
Date d'inscription : 19/03/2015



In a time of magic
Mes relations:
Mon histoire:


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Sam 4 Avr - 16:04

Bienvenue ^^ (oh zut j'avais oublié de vérifier ça --' j'ai du être trop pressée d'ouvrir le fo et ya pas de quoi pour la réservation ^^)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE Future reine de Camelot

Missives : 19
Date d'inscription : 04/04/2015



In a time of magic
Mes relations:
Mon histoire:


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Lun 6 Avr - 0:25

Merci beaucoup Wink

Je fais ma fiche au plus vite, j'ai eu un week-end plus chargé que prévu XD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE Jeune fille rêveuse

Missives : 60
Date d'inscription : 19/03/2015



In a time of magic
Mes relations:
Mon histoire:


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Lun 6 Avr - 0:25

pas de soucis ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE Noble déchue

Missives : 23
Date d'inscription : 06/04/2015




Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    Mer 8 Avr - 13:29

J'adore ton histoire bien qu'elle soit un peu triste avec la maman de Gwen ^^ j'ai donc le plaisir de te valider ^^ n'oublie pas d'aller recenser ton avatar (pour le boulot c'est déjà fait) et amuse-toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”    

Revenir en haut Aller en bas
 

Guenièvre - “ You have a kind heart Arthur. Don't ever change, not for anyone ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guenièvre Pendragon
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Tears of Camelot :: In a great Kingdom :: A la cours d'Uther Pendragon :: ♕ Fiche validée
-